Doris Arnold

Doris Arnold

vendredi 13 février 2015

New York, New York


J'avais une dizaine de jours de repos en janvier, alors je n'ai pas résisté. J'ai pris mes billets d'avion pour NYC et réservé une chambre sur Airbnb... C'est parti pour une semaine de training chez Body&Pole !

J'atterris le jeudi 22 janvier :
Je file à l'appartement Airbnb. J'ai réservé une chambre proche de Times Square chez un italien du nom de Vincenzo. A peine arrivée, je regrette déjà la chambre d'hôtel ou l'appartement entier... L'appart' de Vincenzo est minuscule, avec une déco bizarre et je n'ai pas franchement de chambre : je dors sous sa mezzanine, un espace fermé par une porte coulissante (qui coulisse très mal).

En fait, Vîcenzo essaie d'être gentil et galant mais je vois bien dans ses yeux un regard mi admiratif-intrigué mi pervers, mi timide... Assez propre de l'homme italien, si je me base sur mon expérience. Heureusement il en faut un peu plus qu'un petit italien chelou pour me faire flipper ! Et puis, il me faut juste un lieu pour dormir car je compte passer le plus clair de mon temps à B&P ! D'ailleurs, sur ce, je pose mes affaires et file directement au studio.

J'enchaîne un cours de pole level 5 (le plus haut !) avec Michelle Natoli, un pole diva (l'équivalent de mon "Pole Like a Stripper") avec Delija Franklin, et un Liquid Motion (floor work) avec Anne Marie Davis qui est la personne qui gère UPA. Je suis trop contente de retrouver ce petit monde et ravie d'être accueillie "comme à la maison". Je rentre me coucher exténuée par les cours et le jet lag.

Vendredi et samedi j'ai enchaîné les cours, surtout les cours de Hand stand avec Samatha Star que j'adore.

Vendredi soir, j'ai aussi assuré un stage de Lap dance pour une quinzaine d'élèves, toute studieuses et très réceptives, on passe un super moment.


Samedi, j'ai donné un stage "Signature moves".
La plupart des élèves ont des requêtes spécifiques de mouvements qu'elles veulent faire alors le cours passe super vite et dans une ambiance vraiment sympa.

Dans les 2 cours, j'ai retrouvé Géraldine, une fille que j'ai formé lors du TOUT premier module de formation que j'avais créé. Elle vient de passer 1 an à travailler pour B&P et se former là bas aussi.

Du coup, Géraldine me récupère à l'appartement (où elle fait connaissance avec Vincenzo, qui tout gêné, sort boire un café et nous laisse toutes les deux). Géraldine m'emmène manger un des meilleurs burger de la ville, entièrement bio s'il vous plait !!! Et l'on se programme d'aller en club de strip le lendemain : le Sin City, un club que j'ai découvert avec Prana Ovide-Etienne lors de mon premier voyage à NYC. J'avais été fascinée par le côté "clip hip-hop dirty" du club sans jamais trouver l'occasion d'y aller vraiment.

Dimanche matin, je me lève et je croise Vincenzo.
Il en profite pour me demander ce que je fais dans la vie. J'aurais pu mentir, dire que je suis prof de sport ou un truc comme ça pour être tranquille. Mais que voulez vous ?  Il faut toujours que je joue la carte de la provoc'. Et puis, j'étais curieuse de voir ce qui se cachait derrière ce regard pervers/timide. Alors, je lui dis que je suis prof de pole dance et de strip et que je fais également des show... Alors là, du coup, c'est parti : il me déballe tout, il me raconte qu'il connaît des filles en Italie qui font ça. Et moi : "Qui ? Marchetti ? Stephania? Valeria ?"
Non, évidement ! Il confond tout, et me parle en fait de prostitués en club à champagne. Des filles qui posent pour lui. Bah oui, parce que monsieur est en fait, photographe de "charme" (et voilà mon instinct en matière de pervers me trompe pas). Il me montre alors son travail. Bon, je dois quand même reconnaître que ses photos déboîtent bien. Je lui montre quelques photos de moi mais bien sûr , il semble plus intrigué par mes positions de jambes écartées en Jade, que par la qualité de l'image (désolé Anthony Nollet !!!).
"Hummmmm, tu es très flexible" dit-il en fixant mon entre-jambe sur la photo. Sur ce, (malgré le fait que je lui ai expliqué ce qu'est la pole dance, l'aspect sportif, les compétitions etc...) il me demande dans quel club je travaille et quelles sont mes "limites"... Àrrrf, ces italiens ils me fatiguent !!!

Je trace au studio et m'entraîne toute la journée.  Je parle aux membres de l'équipe de notre soirée prévue pour essayer d'en motiver certains. Mais là, on me dit que je ferais mieux d'y aller le jeudi. Car c'est le soir "Stripper Idole", un concours de strip pour les clientes qui ne travaillent pas dans le club, et il y a 500$ à gagner, mais qu'il faut faire bien hot "booty shake", "drop in to your split" "shake again"... Je suis super motivée, chaude bouillante... Je bloque mon jeudi soir !
Du coup, avec Gégé on va dans un autre club, le Sapphire. Et je ne suis pas déçue du déplacement. Gros sons hip-hop aussi, mi-club de strip, mi boite de nuit, super ambiance et les filles mettent le feux. Ici à New York, il y a presque plus de femmes que d'hommes en clients,  elles encouragent les striptease, mettent des billets aux filles, se payent des danses, alors qu'en France je passe souvent pour une folle lorsque je dis que je vais souvent en club de strip avec mes copines ou mes mecs et que je trouve ça super fun... Ici c'est normal, c'est même fait pour ça... J'aiiiiime les USA <3

Lundi, training toute la journée à nouveau.
Le soir, c'est le jour de la fameuse "tempête" alors il y a un couvre feux à 23h. Je rentre à l'apartement mais j'en profite pour traîner dans les rues de NYC qui sont quasiment désertes... Le spectacle est sublime.



Mardi, à cause de la tempête le studio B&P n'ouvre pas avant 16h... Comme je n'ai aucune envie de faire la grasse mat' avec mon coloc chelou, je négocie de pouvoir arriver plus tôt au studio et m'entraîner avec Géraldine. Je lui donne un cours privé, je prends moi-même 1 cours ou 2 et hop, direction Brooklyn. Oui ce soir, j'ai RDV au Brooklyn Zoo ! C'est un lieu d'entraînement pour acrobates : trampoline, acrobatie, parcours, anneaux, street workout... Tout y est !!! C'est le paradis ici aussi ! J'ai réservé un cours "Monkey bars" avec Geronimo. On est censé faire des dips, tractions, regrip, etc... mais à cause de la tempête de la veille, je suis sa seule élève.
Alors Geronimo (qui est fort charmant d'ailleurs hehehe) me demande ce que j'aimerais travailler... Je lui balance mes 2 obsessions du moment : muscle up et hand stand ! Alors on s'échauffe, puis il me file pleins de conseils et exercices pour réussir les muscles up. Lorsque ma peau des mains commence à partir, il me propose de passer au hand stand. Il est trop cool, m'aide, me pare, me conseille et ce, même lorsque le cours est fini. A la fin, je reste un peu sur place pour admirer les athlètes venus s'entraîner... Et je dois admettre que je suis assez fan des mecs de street workout et autre art "Calisthenic" (oui c'est comme ça qu'on dit !!!). Alors soyons honnête, je me rince l'œil au passage.


Puis comme j'ai très faim (sans jeu de mot !), je rejoins Géraldine et Sandrine (une française sexy, que je connais depuis mes débuts -Miss Cat Mademoiselle- venue elle aussi à New York pour prendre quelques cours) autour d'un restaurant Coréen à volonté... Trop bon !



Puis, je rentre à l'appart' où Vincenzo tente d'établir le contact en me proposant une soupe, et en faisant preuve d'attention tel que m'avoir racheté des cotons ou changé les draps et remis une bouteille d'eau... C'est touchant, mais il reste vraiment glauque, et continue de me demander dans quel club je travaille... Alors je file me coucher...

Mercredi, j'ai un autre cours privé pour 3 élèves qui veulent apprendre à danser sexy et des training toutes la journée.
Je donne également un cours "Master class" de 2h  pour toute l'équipe de professeurs. Elles me réclament du sexy alors je leur fais découvrir mon booty chic et elles kiffent. Puis je leur apprends ma chorée "Pole Like a Stripper" du moment et elles assurent grave grave grave. Ça me rend un peu émue de voir des filles d'un tel niveau interpréter, et s'amuser sur ma chorégraphie :'-)
Je redécouvre Samantha que j'avais vu jusque là qu'en prof de Hand stand et en Pole, très sportive... En fait, elle est aussi sexy en diable !!! Je croise Kyra, l'une des boss du studio et amie qui me propose de venir tôt jeudi matin pour participer à un tournage vidéo avec l'équipe. Ce serait avec les mêmes réalisateurs que ceux qui ont fait le clip de Diplo "Set it off".

Alors jeudi matin, me voilà sur le lieu.
Le contexte : on est 5/6 filles, il y a des agrès différents aux 4 coins de la pièce (cerceaux, barres, sangles, tissus) et une caméra au centre qui filme à 360 degrés... On se relaie sur des freestyle de 6 minutes et on se repose entre 2 (sauf Sam, qui enchaîne chaque session sur un agrès différent à chaque fois : cette fille est une machine, elle me fascine !!!). Et pour finir, on fait une session twerk.





L'après midi, je prends encore quelques cours, puis je dîne avec Kyra et Kyle, on parle pole et business. Ils me donnent de précieux conseils pour mon futur nouveau studio.
Après tout ça, je me prépare à l'appartement avant de sortir. Vincenzo est tout fou de me voir avec ma robe et mes talons, il me complimente. Sandrine me rejoint et on file au Sin City. Et oui, c'est déjà ma dernière nuit à New York et c'est LE grand soir du concours.

Sandrine et moi on kiffe le lieu, on admire, on rigole... Je regarde les pros et je réalise que je vais devoir me dépasser si je veux gagner. Que des blacks avec des fesses de dingue qui BootyShakent monstrueusement bien...


Le moment venu, je monte sur scène et surprend tout le monde avec mon coté gentille frenchie qui devient hot dès que le son se lance... Le coeur du public est conquis et à moi le pactole ! Tout le monde est super sympa, les stripteaseuses, les clientes viennent me feliciter, les mecs veulent tous mon instagram (oui là bas, ce n'est ni le portable, ni le FB que l'on demande mais l'Instagram). Bref, je profite à fond de cette dernière nuit avec Sandrine (avec qui je pense être désormais liée à vie d'un point de vue spirituellement sexy, de par cette soirée).

Au petit matin, je rentre faire ma valise. Vincenzo veut faire un selfie avec moi, alors je lui accorde au moins ça le pauvre...

Et la tête pleine de souvenirs de dingue, je rentre à Paris.





Merci Body & Pole pour l'accueil, l'équipe de profs de tueurs, merci Géraldine d'avoir pris soin de moi, Sandrine de m'avoir accompagnée et  soutenue dans cette expérience Sin City qui était pour moi une forme d'accomplissement et merci Samantha pour qui j'ai eu un gros coup de cœur athlétiquement, pédagogiquement et humainement.
Bon et merci aussi à Vincenzo, car même si 800 balles pour dormir dans un placard c'est abusé, ça m'a fait pas mal d'anecdotes pour pimenter mon récit !

A bientôt, mes ptits loups !
Be strong, Be sexy, Have fun !